La permanence de l’objet

Quand et comment le bébé prend-t-il conscience de l’existence des objets en tant que tels?

Le premier à s’être intéressé à cette question est Diderot, qui, au 18ème siècle, est certain que les jeunes enfants se demandent si ce qu’ils ont cessé de voir a cessé d’exister. 

Deux siècles plus tard, Piaget traite scientifiquement cette question et parle de la permanence de l’objet. Il a l’idée de provoquer chez le bébé, son fils Laurent en l’occurrence, des conduites relatives à un objet disparu: son nounours. Le nounours continue-t-il d’exister pour Laurent quand il disparaît de sa vue et qu’il est caché derrière un coussin sur le canapé par exemple? Comme nous allons le voir, Laurent, comme tous les bébés du monde, chemine laborieusement pendant un an vers l’objet permanent…

Rechercher l’objet disparu

La recherche SYSTEMATIQUE de l’objet disparu (1ère preuve de sa permanence) n’apparaît que vers 8 mois. Laurent est alors capable d’aller rechercher son nounours derrière le coussin. Mais à cet âge, il commet encore des erreurs de localisation, notamment lorsque le nounours disparaît successivement en deux ou plusieurs endroits successifs. 

L’erreur « A-non-B »

Piaget dispose deux coussins sur le canapé: le coussin A et le coussin B, aussi facilement accessibles l’un que l’autre par Laurent. Il cache le nounours sous le coussin A. Laurent a 8 mois et le retrouve sans peine. Après quelques répétitions, Piaget transporte très visiblement le nounours sous le coussin B. Si Laurent continue de chercher son nounours sous le coussin A, il commet une erreur de localisation dite erreur « A-non-B ». C’est ce qu’il fait jusqu’à ses 12 mois! Laurent ne tient pas compte des déplacements successifs, pourtant réalisés sous ses yeux, et raisonne comme si l’emplacement où il a retrouvé son nounours la première fois demeure celui où il le retrouvera quand il le veut.  

Selon Piaget, l’erreur A-non-B relève d’un défaut de permanence de l’objet, car le bébé devrait savoir que le nounours continue d’exister sous le coussin B quand il disparaît de sa vue en cet endroit.

Et si Piaget se trompait?

Les psychologues pensent souvent à tort que les enfants en échec dans une tâche sont nécessairement incompétents par rapport à la notion testée. En réalité, Laurent peut savoir que son nounours continue d’exister sous le coussin B, mais échouer, ne pas aller le rechercher sous ce coussin et soulever plutôt le coussin A, pour bien d’autres raisons.

A la fin des années 1980, Adele Diamond montre que les singes adultes qui ont subi une ablation du cortex préfrontal échouent à la tâche de Piaget comme les bébés de 8 mois, tandis que les singes normaux la réussissent comme les bébés de 12 mois. Quelques années plus tard, des enregistrements de l’activité cellulaire confirment son hypothèse. Adele Diamond prouve alors que l’erreur A-non-B faite par le bébé entre 8 et 12 mois vient d’un défaut d’inhibition d’un geste préprogrammé, à savoir, le geste dirigé vers le coussin A. Ce défaut d’inhibition s’expliquerait par une maturation insuffisante du cortex préfrontal du bébé. En effet, le cortex préfrontal participe au contrôle moteur. Donc, concernant l’erreur A-non-B, le défaut d’inhibition du à une immaturité du cortex préfrontal engendre un défaut d’inhibition d’une tendance motrice rendue dominante par la répétition: chercher le nounours sous le coussin A. Résultat de recherche d'images pour "cortex préfrontal"

A ce défaut d’inhibition motrice s’ajoute un défaut d’inhibition cognitive. Le bébé a l’habitude de retrouver ses jouets rangés à la même place, comme Laurent a pris l’habitude de retrouver son nounours sous le coussin A. Il doit donc inhiber cette croyance.

Piaget s’était donc trompé!

Si Laurent ne va pas chercher son nounours sous le coussin B, ce n’est pas parce qu’il croit qu’il a cessé d’exister derrière celui-ci, mais parce qu’il ne peut inhiber ses habitudes motrices et de croyance.

Quelques années plus tard, Baillargeon a même démontré que, dès 4-5 mois, les bébés ont parfaitement compris que les objets continuent d’exister lorsqu’ils disparaissent de leur vue. Il utilise pour cela la méthode dite « de l’événement impossible ». Le principe est  d’observer les réactions du bébé lors de situations magiques, qui ne respectent pas certaines propriétés du réel. Si le bébé est surpris, on considère qu’il conçoit le principe cognitif transgressé; par exemple, la permanence de l’objet. Baillargeon place le bébé face à un écran de bois relié par une charnière au plancher, de sorte que cet écran puisse effectuer une rotation de 180 degrés. On habitue le bébé à ce mouvement de rotation d’avant en arrière de manière à ce qu’il n’en soit plus surpris. Puis, on place sous ses yeux un bloc de bois derrière l’axe de rotation, de sorte que, lors de la levée de l’écran, celui-ci cache le bloc à un moment donné. Deux situations s’offrent alors au bébé. L’écran arrête sa rotation là où il butte contre le bloc: c’est l’événement physique possible. Ou bien, l’écran effectue une rotation de 180 degrés malgré la présence du bloc: c’est l’événement physique impossible qui ne respecte pas la permanence de l’objet. Les bébés de 4-5 mois regardent plus longtemps les événements impossibles que les événements possibles, car ils sont surpris. Ici, l’intelligence (précoce!) des bébés est testée à travers son regard et plus seulement, comme le faisait Piaget, à travers ses actions.

Résultat de recherche d'images pour "année expérience baillargeon permanence de l'objet"

Pour résumer

On observe la coexistence de deux phénomènes: la permanence précoce de l’objet chez le bébé de 4-5 mois et l’erreur A-non-B de ce même bébé jusqu’à un an, en raison d’une maturation insuffisante de son cortex préfrontal qui entraîne un défaut d’inhibition de ses réponses motrices dominantes et de ses croyances.

L’intelligence de l’enfant se compose donc de compétences précoces mais également d’erreurs tardives et l’erreur A-non-B est la première d’une longue série dans son développement cognitif. Et bien sûr, ce qui vaut pour le nounours de Laurent vaut pour tous les objets de tous les enfants du monde! Résultat de recherche d'images pour "coucou caché"