L’autisme: apprendre à repérer les signes d’alerte

Le 2 avril dernier, c’était la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. L’occasion de présenter ce trouble dont on parle de plus en plus. L’occasion aussi de vous rappeler, cher(e)s assistant(e)s maternel(le)s, que vous pouvez jouer un rôle clé pour le repérage des signes d’alertes.Résultat de recherche d'images pour "autisme"

Le trouble du spectre autistique

Et oui! Désormais, on ne parle plus d’autisme mais de trouble du spectre autistique. Il est maintenant reconnu qu’il s’agit d’une pathologie neuro-développementale, qui a des causes multifactorielles. Il s’agit d’un trouble d’apparition précoce puisque les premiers signes doivent apparaître avant les trois ans de l’enfant.

Le trouble du spectre autistique se définit selon les critères suivants:

-déficits persistants de la communication et des interactions sociales (troubles socio-communicatifs).Résultat de recherche d'images pour "autisme"

-caractère restreint et répétitif des comportements, des intérêts ou des activités.

Le trouble du spectre autistique est un handicap qui dure toute la vie, c’est-à-dire qu’un diagnostic posé pendant l’enfance est fiable à l’âge adulte, même si la symptomatologie progresse et se modifie.  Les facteurs pronostiques les plus importants sont le niveau intellectuel, le développement du langage, la précocité de la prise en charge et l’intensité du trouble.

Résultat de recherche d'images pour "voiture alignée"

La précocité de la prise en charge….. C’est ici que vous, assistant(e)s maternel(le)s, vous pouvez intervenir. Comment? En repérant les signes d’alerte que les parents, souvent trop impliqués émotionnellement ou sans point de comparaison, ne voient pas.

Les signes d’alertes

A 12 mois:

    • Absence de geste de communication (au revoir de la main par exemple)
    • Absence de pointage
    • Anomalie du regard
    • Anomalie du tonus
    • Impression d’indifférence au monde sonore
    • Intolérance au contact physique
    • Pas d’imitation gestuelle (au revoir, coucou, bisou)Résultat de recherche d'images pour "imitation gestuelle"
    • Pas de babillage
    • Absence de sourire aux visages humains
    • Désintérêt pour les personnes
    • Quête active de stimuli sensoriels
    • Peu de réaction à la séparation
    • Absence de geste d’anticipation (tendre les bras)

 

A 18 mois:

  • Absence de mot
  • Marche sur la pointe des pieds

A 24 mois:

  • Absence de phrases. Attention aux écholalies immédiates ou différées, lorsque l’enfant répète ce qu’il a entendu, qui ne sont pas réellement considérés comme des phrases.
  • Instrumentalisation de la main de l’adulte.Résultat de recherche d'images pour "écholalie"

Quel que soit l’âge: perte de compétences au niveau socio-communicatif.

 

Les premiers symptômes sont en général repérés au cours des deux premières années de vie de l’enfant mais le diagnostic est rarement posé avant ses trois ou quatre ans, voire plus! Il y a quelques jours, le quatrième plan autisme a été annoncé et comme c’était le cas dans le dernier, un diagnostic et des interventions précoces sont recommandés pour améliorer le pronostic des enfants présentant un trouble du spectre autistique. Assistant(e)s maternel(le)s: vous avez donc un rôle à jouer pour que cet aspect soit amélioré et ceci passe par la formation, ou du moins l’information, des professionnels au contact des enfants. Mais attention! Aucun signe à lui seul n’est suffisant. C’est le regroupement et la persistance des signes précoces qui font suspecter le diagnostic.Résultat de recherche d'images pour "autisme poisson"